Qu’est-ce qu’évaluer les apprentissages ?

PARTIE A

Principes généraux

1. Qu’est-ce qu’évaluer les apprentissages ?

Une référence indispensable

Sommes-nous condamnés à ne nous appuyer que sur l’intuition,reference l’expérience ou les préjugés pour raisonner au sujet des mécanismes d’évaluation ?

Le National Research Council des USA a publié, en 2001, un véritable traité sur la question : Knowing What Students Know : the Science and Design of Educational Assessment. Ce document, édité par J. W. Pellegrino, N. Chudowski et R. Glaser, est disponible en ligne à l’URL http://www.nap.edu/catalog.php?record_id=10019#toc [Pellegrino e.a. 2001]

On peut trouver un résumé des idées les plus importantes à l’URL http://www.nap. edu/catalog.php?record_id=10019&type=pdfxsum

Le présent cahier s’appuie sur plusieurs des principes et des propositions formulés dans ce traité.

 

1.1. Reprenons le schéma général d’un système de formation avec boucle de rétroaction présenté dans le cahier La conception systématique et rationnelle de dispositifs de formation :

 

cahier 4 image 3

L’évaluation est l’ensemble des moyens qui permettent de mesurer les caractéristiques de l’apprenant à l’issue (d’une partie) d’un parcours de formation afin de les comparer avec les caractéristiques souhaitées par les enseignants. Sur la base de ces mesures, les différents acteurs (enseignants, direction, apprenants, …) agissent sur les paramètres du dispositif afin de rapprocher les caractéristiques obtenues des caractéristiques souhaitées. L’évaluation mesure donc le niveau d’atteinte des acquis d’apprentissage visés par un dispositif ou une activité de formation (voir le cahier Les acquis d’apprentissage). Elle s’appuie nécessairement sur des mesures individuelles ou portant sur des petits groupes (par exemple : lors de l’évaluation de projets réalisés en groupe).

Notes

Un vocabulaire ambigu…

Nous nous intéressons dans ce cahier-ci exclusivement à l’évaluation des apprentissages réalisés par les apprenants. Le terme « évaluation » est aussi utilisé, dans un autre contexte et avec une autre acception, lorsque l’on traite de l’évaluation de la qualité d’un dispositif de formation (ou de l’évaluation de la qualité des acquis d’apprentissage visés par un dispositif de formation ou de l’évaluation de la qualité des évaluations des apprentissages…)1. Dans ce cahier-ci, « évaluation » signifiera toujours « évaluation de l’apprentissage », « évaluation des acquis d’apprentissage » ou « évaluation des apprentissages ».

1 En anglais, on utilise « assessment » pour l’évaluation des apprentissages et « evaluation » pour évaluation de la qualité d’un dispositif de formation.

 

1.2. Le schéma de la figure 1 peut être exploité de deux manières selon que l’on s’intéresse au cas d’un étudiant en particulier ou à celui de l’ensemble des étudiants ayant participé au dispositif de formation.

1.3. Dans le cas individuel, l’acteur principal est l’étudiant qui, sur base des résultats de l’évaluation donnés par les enseignants (ou éventuellement un processus d’autoévaluation), tire des conclusions personnelles quant à sa progression dans l’apprentissage et décide le cas échéant d’adapter ses méthodes de travail (paramètres). L’évaluation sert alors directement à l’apprentissage (évaluation formative). Cette étape essentielle de réflexion au sujet de l’apprentissage (métacognition) est, évidemment, d’autant plus efficace que les résultats de l’évaluation sont fournis rapidement, commentés, personnalisés, etc…

Evidemment, une évaluation individuelle peut aussi avoir comme but de décider d’une réussite ou d’un échec, de donner une note ou de classer les étudiants (évaluation certificative). Notons que, dans certains cas, cette évaluation individuelle peut également amener l’enseignant à ajuster certains paramètres du dispositif de formation (caractère régulateur).

cahier 4 image 4

1.4. Dans le cas collectif, l’évaluation prend un caractère explicitement régulateur; elle permet de formuler des jugements statistiques sur l’apprentissage réalisé par l’ensemble des étudiants à l’issue du dispositif et doit amener l’enseignant, si l’écart entre les acquis visés et les acquis atteints est trop grand, à agir sur les paramètres du système.

Dernière modification
17/12/2018